Rechercher
  • Story Enjoy

Comment parler de la vie aux enfants ?

Mis à jour : juil. 16


Ces dernières semaines ont été éprouvantes pour tout le monde. Petits comme grands. Elles nous forcent, qu'on le veuille ou non, à prendre conscience de la fragilité de la vie et à aborder le thème de la mort. Thème qui nous met en difficulté en tant qu’adulte : comment parler de quelque chose dont nous ne savons rien et sur lequel nous n’avons aucune prise ? Encore plus en cette période ?


En tant qu'adultes, nous sommes coincés entre la certitude de savoir que la mort arrivera un jour et le fait que nous ignorons à quel moment celle-ci surviendra.

La mort continue d'opposer les philosophes : certains considèrent qu’il ne faut pas s’en inquiéter car on ne peut vivre que sa vie et non sa mort, d’autres pensent qu’elle est indissociable de notre existence.


Aborder la question de la mort, c’est donc découvrir notre besoin de poser du sens sur ce qui advient. Autrement dit, poser le sens de notre vie.

Par exemple, lorsqu’une personne meurt à un âge avancé, cela nous attriste, mais nous semble moins injuste que la mort d’un enfant. Ce qu'il est difficile d’accepter dans la mort, c'est qu’elle peut frapper n’importe qui à tout moment sans autre logique que celle du hasard. Et ce hasard, nous faisons tout au quotidien, pour l'éviter : nous souhaitons maîtriser nos vies, limiter les risques, anticiper, programmer.

Il est bien difficile de prévoir dans l'incertitude.


Les jeunes enfants, qui vivent dans l'instant présent, n'en sont pas là. Ils n’ont pas forcément conscience de la mort. Pour les enfants jusqu’à 3-4 ans, la mort d’un proche est un peu comme un endormissement ou un départ: un jour, il se réveillera ou il reviendra. Si vous observez leurs jeux d'enfants, vous les verrez s'amuser à se tuer, à mourir. Et puis ils se relèveront.





Je me rappelle de ces mots d'enfants dans Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne-Dauphine Julliand :

"Maman, pourquoi tu ne m'as pas dit tout de suite que Ticola était mort?

- Mais je te l'ai dit, Gaspard, dés que je l'ai appris.

- Non, je veux dire, pourquoi tu as dit qu'il était parti?

C'est bizarre. tu savais qu'il n'était pas parti puisqu'il ne reviendra pas. Et tu l'as dit quand même.

- Oui c'est vrai, mais j'avais peur de te dire qu'il était mort. C'est un mot difficile à prononcer, du moins pour les grandes personnes.

- Eh bien moi, je préfère entendre : "Il est mort". Moi je n'ai pas peur de la mort. Tout le monde va mourir. C'est pas grave la mort. C'est triste, mais c'est pas grave."


"La mort, c'est triste. Mais ce n'est pas grave." Parfois, les enfants sont plus philosophes et "sages" (au sens de sophia, la sagesse) que nous, les adultes.


Alors je vous invite à les écouter. À leur lire des histoires jeunesse pour apprendre à parler de cette fragilité qui nous est propre et qui constitue notre part d'humanité.


La littérature jeunesse nous permet d'avoir cette distanciation parfaite pour parler de la mort en tant que concept, tout en permettant aux enfants de "se projeter". Je me rappelle des mots de mon petit neveu, à qui nous avions expliqué que le petit chat, Poupy, venait de partir dans le ciel. Depuis plus de 3 ans, chaque fois qu'il voit un avion passer, il fait un petit geste à Poupy, qui n'a de cesse de se promener.


Parlez-en. Faites de la mort un évènement normal de la vie, pour rendre hommage à ces mots d'enfants.



L'atelier Philosophie pour enfants


Pour ce faire, je vous invite à enregistrer en vidéo ces deux histoires pour vos bouts d'chou :


Emma et Emmi (pour les plus petits) - Editions Epsilon jeunesse


"L'amitié, au-delà des années Emma et Emmi ne se quittent jamais. Ces deux-là se connaissent depuis si longtemps qu'aucune ne saurait dire depuis quand. Pour fêter les 99 ans d'Emmi, les deux amies s'offrent un voyage autour du monde. Emma - la grand-mère - emporte sa besace, tandis qu'Emmi porte Emma sur sa carapace. Ah oui ! au fait : Emmi est une tortue géante. Ce récit est une belle histoire sur l'amitié et les voyages au long cours. Emmi la tortue va peu à peu comprendre que ce périple est en réalité un moyen pour la vieille dame de lui faire ses adieux en douceur."


Pour enregistrer cette histoire, c'est par ici...



Angèle et le cerisier (pour les plus grands) - Editeur L'atelier du poisson soluble


Alors que la ligne du temps se met à faire des zigzags, Angèle attend impatiemment sa petite visite quotidienne. Ensemble, elles vont passer un joyeux moment fait de petits sablés, de cerises et d’escargots...




Pour enregistrer cette histoire, c'est par ici...









Quelques questions que vous pouvez poser à vos bouts d'chou pour prolonger le débat :

- Qui meurt ?

- Quels sont les signes de la mort ?

- Que devient le corps après la mort?

- Pourquoi doit-on mourir ?

- Qu’est-ce qui reste des gens quand ils sont morts ?

- Pourquoi dit-on qu’une personne ne mourra jamais tant qu’elle restera dans les cœurs ?

- Et si on vivait éternellement dans la réalité : qu’est-ce qui se passerait ?





0 vue

2020 Story Enjoy
Tous droits réservés

834 135 279
7 lot. tourterelles
97460 Saint Paul, FRANCE

  • Facebook
  • Instagram
Le mag de la santé, France 5
Le Mag de la santé.png
Télématin,
France 2
Recommandé par Télé Matin.png